La réforme des rythmes éducatifs

mar, 08/30/2016 - 16:04  

La loi reconnait qu’il existe des espaces et des temps éducatifs d’égale importance qui, en se conjuguant, contribuent à l’éducation de chaque enfant. Si l’école est obligatoire, l’offre d’activités péri et extra-scolaires doit rester accessible à tous afin de ne pas creuser les inégalités. Les Projets éducatifs territoriaux (PEDT) permettent de porter une ambition éducative. Dans ce cadre, les Francas proposent aux collectivités territoriales, aux EPCI et aux associations des modalités d’accompagnement.


Une première rencontre permettra de définir ensemble les contours de l’accompagnement que vous souhaitez. Chacune de nos propositions pouvant être modulables selon les réalités de votre territoire. Contactez les associations départementales des Francas afin d’étudier avec nous les modulations et les modalités pratiques.


Élaborer un projet éducatif territorial

Pourquoi ? Le projet éducatif territorial est la traduction d’une volonté politique et d’une ambition en faveur de l’éducation. A l’initiative de la collectivité territoriale, il rassemble les acteurs partenaires de l’action éducative sur le territoire de référence sous la forme d’un engagement contractuel. Il suppose de prendre en compte les projets et les actions existantes, à ce titre, il assure la visibilité de l’ensemble de l’offre éducative sur le territoire. Il garantit la complémentarité et la continuité éducative.

Les questions soulevées dans l’élaboration d’un projet éducatif territorial se posent moins sur l’aménagement de la semaine scolaire que sur l’aménagement global des différents temps éducatifs. L’enjeu d’un PEDT est la prise en compte globale du bien être des enfants, de leur développement, de l’épanouissement de leur personne et de leur recherche d’autonomie. Il doit répondre aux enjeux du territoire dans le respect du rythme des enfants.

Notre contribution ?

  • Réaliser un diagnostic partagé.
  • Participer à l’élaboration d’un plan d’actions.
  • Identifier les éventuels besoins de qualification des personnels.
  • Soutenir les équipes du territoire dans l’ingénierie de projet.
  • Participer comme interlocuteur ressource au Comité de pilotage.

Professionnaliser les animateurs, former, qualifier les personnels

Pourquoi ? L’ensemble des acteurs éducatifs doivent pouvoir identifier et nommer les contributions des animateurs de l’éducation. Pour qu’ils puissent participer pleinement à ces changements, il s’agit de mobiliser l’ensemble des animateurs à partir d’approches ouvertes sur leur environnement et d’inscrire leurs métiers (animateurs, coordinateurs, directeurs) dans les dynamiques sociales et ce en compléments des autres métiers de l’éducation.

Ce qui suppose de consolider le secteur :

  • En favorisant la reconnaissance de ces métiers
  • En luttant contre la précarité des salariés
  • En développant la qualité des pratiques initiées dans les différents espace

Contribuer à la mobilisation et à la dynamique des acteurs sur votre territoire

Pourquoi ? L’éducation s’appuie sur la mobilisation de tous : animateurs de centre de loisirs, enseignants, parents, animateurs sportifs et culturels… Nous ne pouvons nous satisfaire de projets construits côte à côte. Il nous faut expliciter le sens de l’action éducative et construire une culture partagée pour dépasser les clivages. La complémentarité et la cohérence éducative améliorent l’action éducative et placent l’enfant au cœur des préoccupations.

Notre contribution ?

  • Définir et valoriser la spécificité de chaque temps éducatif.
  • Développer les initiatives favorisant l’implication des parents.
  • Garantir des espaces et des modalités de consultations variés.
  • Former, outiller à la conduite de réunions.
  • Garantir des espaces de participation pour les différents acteurs de l’éducation.
  • Mettre en réseau les territoires pour partager les expériences.

Réforme ryhtme scolaire

Formation/Action sur le PEDT Dans le département du Cher